L'IRCM
La Recherche
La Clinique
Étudier à L'IRCM
Plateaux technologiques
Conférences
Carrières
Régulation immunitaire
Ignorer les liens de navigation
Directeur
Équipe
Projets
Publications
Photos de labo
Nous joindre


Directeur d'unité de recherche
Directeur

Woong-Kyung Suh, Ph. D.

  • Directeur, unité de recherche en régulation immunitaire
  • Professeur agrégé de recherche IRCM
  • Professeur agrégé, Département de médecine (accréditation au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, et au Programme de biologie moléculaire), Université de Montréal
  • Professeur associé, Département de médecine (Division de la médecine expérimentale) et membre associé, Département de microbiologie et d'immunologie, Université McGill

Recherches
Lorsque les cellules T du système immunitaire rencontrent des antigènes, elles doivent décider si elles doivent déclencher l’immunité ou la tolérance. L’un des facteurs clés qui influence ce processus décisionnel est la costimulation. Nous étudions donc les mécanismes qui régissent la signalisation co-stimulatrice dans les cellules T dans le but de stimuler l’immunité contre les infections et les cancers ou de réprimer les réactions immunitaires pathogènes dans le cadre de l’auto-immunité ou de la transplantation.

L’un de nos principaux objectifs est de comprendre les mécanismes de la signalisation d’un récepteur de costimulation des cellules T appelé ICOS, dont l’absence cause une immunodéficience chez l’homme et la souris. Spécifiquement, nous étudions les voies de signalisation de la phosphoinositide 3-kinase et du calcium par des techniques de biochimie, de cytometrie en flux et d’imagerie dans des modèles de souris transgéniques. Nous sommes également intéressés par le rôle de la costimulation des cellules T dans l’immunité anti-cancéreuse. Plusieurs membres de la famille de ligands de co-stimulation B7 sont fortement surexprimés dans de nombreux cancers humains mais leur rôle dans les interactions entre le cancer et le système immunitaire reste mal compris. Grâce à des analyses bioinformatiques de bases de données de génomes de cancers humains et à des expériences réalisées dans des modèles murins de cancer, nous essayons de définir le rôle des molécules B7-H3 et B7-H4 dans l’immunité anti-cancéreuse médiée par les cellules T et la capacité d’échappement immunitaire des cellules cancéreuses.


Diplômes et expériences antérieures

  • Docteur en biochimie, University of Toronto
  • Stagiaire postdoctoral en immunologie moléculaire, Harvard University
  • Stagiaire postdoctoral en immunologie et cancer, Ontario Cancer Institute
Tous droits réservés IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada
.