L'IRCM
La Recherche
La Clinique
Étudier à L'IRCM
Plateaux technologiques
Conférences
Carrières
Organisation du cytosquelette et migration cellulaire
Ignorer les liens de navigation
Directeur
Équipe
Projets
Publications
Nous joindre


Directeur d'unité de recherche
Directeur

Jean-François Côté, Ph. D.

  • Directeur, unité de recherche sur l’organisation du cytosquelette et la migration cellulaire
  • Professeur agrégé de recherche IRCM
  • Directeur associé à la vie scientifique, affaires académiques
  • Professeur-chercheur agrégé, Département de médecine (accréditation en biologie moléculaire), Université de Montréal
  • Professeur associé, Département de médecine (Division de la médecine expérimentale), Université McGill
  • Chercheur-boursier, Fonds de recherche du Québec - Santé

La réorganisation dynamique et constante du squelette d’actine permet les changements d’apparence, de ronde jusqu’à allongée, que peuvent adopter les cellules.  Ces métamorphoses cellulaires sont essentielles dans des processus biologiques normaux tels que la motilité cellulaire et le développement des muscles et des reins. Au niveau du cancer, le remodelage du squelette cellulaire est directement impliqué dans la dissémination métastatique, un évènement destructeur mettant en jeu la survie des patients.

Le Dr Jean-François Côté s’intéresse à comprendre les voies de signalisation qui contrôlent la migration cellulaire principalement via la réorganisation du cytosquelette d’actine. Un des projets principaux de son laboratoire est centré sur l’étude du complexe protéique DOCK180/ELMO et de l’activation de Rac dans la réorganisation du cytosquelette menant à la migration directionnelle des cellules. Ces protéines sont essentielles à plusieurs processus physiologiques mais sont aussi directement impliquées dans la motilité des cellules cancéreuses. Les études de son unité sont multidisciplinaires (approches biochimiques, cellulaires, génétiques et structurales) ayant comme objectif de disséquer les mécanismes moléculaires contrôlant l’organisation du cytosquelette. Dans le cancer, la migration cellulaire, communément appelée invasion pour les cellules cancéreuses, contribue de façon majeure à la progression de tumeurs au stade métastatique. Les oncogènes HER-2 et Axl sont fréquemment mutés et/ou amplifiés dans le cancer du sein. De telles tumeurs positives pour HER-2 et Axl sont souvent meurtrières : elles sont agressives et métastatiques. Son unité de recherche étudie donc les voies de signalisation promouvant une telle invasion cellulaire avec pour but d’identifier des cibles pharmacologiques pour traiter ces tumeurs invasives.

Diplômes et expériences antérieures

  • Docteur en biochimie, Université  McGill (1996-2001)
  • Stage postdoctoral, Sanford-Burnham Medical Research Institute, Californie, États-Unis
Tous droits réservés IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada
.