L'IRCM
The IRCM
La Recherche
La Recherche
La Clinique
La Clinique
Étudier à L'IRCM
Studying at IRCM
Plateaux technologiques
Plateaux technologiques
Conférences
Conférences
Carrières
Carrières
Biologie des cellules épithéliales
Skip navigation links
Directeur
Équipe
Projets
Liens
Nous joindre


L'IRCM > La Recherche > Axes de recherches > Neurobiologie et développement > Biologie des cellules épithéliales
Accueil > Biologie des cellules épithéliales
Home > Biologie des cellules épithéliales
Directeur d'unité de recherche
Research unit director
Résumé des activités de recherche 

Les cellules épithéliales sont l’une des composantes fondamentales des tissus animaux. Ces cellules hautement spécialisées sont étroitement liées les unes aux autres pour former des feuillets épithéliaux ou épithéliums. Les épithéliums délimitent les surfaces interne et externe des organes, ainsi que les interfaces entre les tissus. Les cellules épithéliales servent à diverses fonctions essentielles telles que la protection (p. ex. de la peau), la sécrétion (p. ex. de différentes glandes) et l’absorption (p. ex. au niveau des intestins). De plus, elles procurent des surfaces pour l’échange des gaz (p. ex. dans les poumons et les vaisseaux sanguins). L’étendue de leurs fonctions suscite beaucoup d’intérêt chez les chercheurs qui aimeraient comprendre comment se forment les tissus épithéliaux et comment ils maintiennent leur structure.

Les épithéliums jouent également un rôle important dans plusieurs pathologies. En effet, la forme la plus commune de cancer, le carcinome, prend naissance dans les cellules épithéliales. Comme tous les cancers, il résulte d’une perturbation dans les mécanismes de contrôle de la croissance, de la division et de la survie cellulaires. Cette perturbation mène ultimement  à la croissance incontrôlée d’une  tumeur. Ce phénomène est accompagné d’une interruption de l’organisation stéréotypée des cellules épithéliales. D’ailleurs, la perte de la structure normale de la cellule est la marque d’un cancer et une condition préalable aux métastases de tumeurs solides. L’unité de biologie des cellules épithéliales s’intéresse à l’identification et à la caractérisation des mécanismes qui contrôlent la prolifération, la survie et l’organisation des cellules épithéliales durant le développement animal. Pour ce faire, elle utilise la mouche des fruits, Drosophila melanogaster, comme système modèle génétiquement malléable. Elle profite ainsi  d’une vaste panoplie de puissantes techniques de génétique moléculaire disponibles pour ce modèle, et de la sensibilité de ce dernier aux analyses biologiques et biochimiques, pour étudier les différents processus énoncés ci-dessus dans un contexte physiologique.

Le but visé est l’apport de connaissances sur les mécanismes de base indispensables à la formation, à la croissance et au modelage des tissus épithéliaux pendant le développement  embryonnaire. Vu le rôle primordial que joue la dérégulation de la prolifération, de la survie et de l’organisation cellulaires dans le cancer, l’unité espère ainsi acquérir une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans la formation des tumeurs et des métastases chez l’humain.

Epithelial cells are a fundamental component of animal tissues. These highly specialized cells are tightly joined together to form organized epithelial sheets. Epithelia act as boundaries, lining the inner and outer surfaces of organs and the interfaces between tissues. Epithelial cells serve many essential functions including protection (e.g. skin), secretion (e.g. various glands) and absorption (e.g. in the intestine), and they provide surfaces for gas exchange (e.g. in the lungs and blood vessels). Given their widespread importance, there is a great deal of interest in understanding how epithelial tissues are normally formed and maintained.

Epithelia also play an important  role in a variety of diseases. For example, the most common forms of cancer, called carcinomas, originate from epithelial cells. Like all cancers, they result from a breakdown in the normally tight controls over cell growth, division, and survival, ultimately leading to uncontrolled growth of a tumour. This is typically accompanied by disruption of the stereotypical organization of the epithelial cells. Indeed, loss of normal cell structure is a hallmark of cancer, and a prerequisite to metastasis of solid tumours.

The research interests in the Epithelial Cell Biology research unit centre around the identification and characterization of mechanisms that control proliferation, survival, and organization of epithelial cells during animal development. To do so, we are using the fruit fly Drosophila melanogaster as a genetically tractable model system. We take advantage of the wide array of powerful molecular genetic techniques that are available with flies and their amenability to cell biological and biochemical analyses to study these processes in a physiological context.

Our goal is to provide insights into the basic mechanisms that are critical for the establishment, growth, and shaping of epithelial tissues during embryonic development. Given the central role of de-regulated cell proliferation, survival, and epithelial organization in cancer, we also expect to gain a better understanding of mechanisms involved in tumour formation and metastasis in humans.

Tous droits réservés IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada All rights reserved: IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada