Nouvelles
Communiqués de presse
Archives
Dossier de presse
Logos et photos
L'IRCM > Médias > Communiqués de presse > Communiqués de presse
Accueil > Médias > Communiqués de presse > Communiqués de presse
Home > Médias > Communiqués de presse > Communiqués de presse
Communiqués de presse
Découverte d’un « chef d’orchestre » de la formation des muscles

Le mardi 25 février 2014

Des chercheurs de l’IRCM à Montréal identifient une pièce manquante qui pourrait avoir un impact sur le traitement des maladies musculaires

L’équipe de Jean-François Côté, chercheur à l’IRCM, a identifié un « chef d’orchestre » de la formation des tissus musculaires. La découverte, publiée en ligne hier par la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), pourrait avoir un impact important sur le traitement des maladies musculaires comme les myopathies et les dystrophies musculaires.

« Nous étudions depuis plusieurs années la myogenèse, soit le processus selon lequel les muscles sont formés lors du développement de l’embryon. Lors de la dernière étape de ce processus, les cellules musculaires nommées myoblastes s’alignent et se fusionnent entre elles pour former les fibres musculaires » a dit Jean-François Côté, Ph. D., directeur de l’unité de recherche sur l’organisation du cytosquelette et la migration cellulaire à l’IRCM.

La fusion des myoblastes est une étape critique dans la formation des fibres musculaires embryonnaires puisqu’elle détermine, entre autres, la taille des muscles. Ce processus est aussi important lors de la vie adulte car les cellules souches musculaires se fusionnent avec les fibres existantes pour accomplir la croissance musculaire et aider à la régénération de muscles endommagés. Toutefois, la fusion demeurait, jusqu’à maintenant, une étape mal comprise par la communauté scientifique.

« Nous avons réussi à identifier le récepteur BAI3, soit une protéine à la surface des myoblastes, comme étant une des pièces manquantes essentielles à la fusion des cellules musculaires. En fait, ce récepteur agit un peu comme un chef d’orchestre en activant une voie de signalisation requise pour ce processus important » a ajouté le Dr Côté.

En 2008, l’équipe du Dr Côté avait expliqué le rôle des gènes DOCK1 et DOCK5 dans la formation du tissu musculaire en démontrant que ces deux gènes étaient des régulateurs critiques du processus de fusion chez la souris. Dans leur plus récente étude, les chercheurs ont confirmé la fonction essentielle du récepteur BAI3 en bloquant son interaction avec la voie de signalisation DOCK. Ils ont constaté que, par conséquent, cela bloquait aussi la fusion des myoblastes.

« Notre percée scientifique aura sans doute une application en recherche translationnelle sur la régénération des tissus à partir de cellules souches, étant donné qu’une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires de la fusion est essentielle au développement de telles avenues thérapeutiques. Cela pourrait donc éventuellement avoir un impact sur le traitement des maladies musculaires, y compris les myopathies et les dystrophies musculaires » a conclu le Dr Côté.

À propos de l’étude
Les travaux du Dr Côté ont été subventionnés par les Instituts de recherche en santé du Canada. L’équipe de chercheurs à l’IRCM pour ce projet comprenait Noumeira Hamoud, première auteure de l’article, Viviane Tran, Louis-Philippe Croteau et Artur Kania, directeur de l’unité de recherche en développement des circuits neuronaux.

Pour plus d’information, veuillez consulter le sommaire de l’article publié en ligne par PNAS.

À propos de Jean-François Côté
Jean-François Côté a obtenu un doctorat en biochimie de l’Université McGill. Il est professeur agrégé de recherche IRCM et directeur de l’unité de recherche sur l’organisation du cytosquelette et la migration cellulaire. Le Dr Côté est aussi professeur-chercheur agrégé au Département de médecine (accréditation en biologie moléculaire et en biochimie) de l’Université de Montréal et professeur associé au Département d’anatomie et de biologie cellulaure de l’Université McGill. Il est chercheur-boursier du Fonds de recherche du Québec – Santé. Pour plus d’information, visitez le www.ircm.qc.ca/cote.

À propos de l’IRCM
Créé en 1967, l’Institut de recherches cliniques de Montréal (www.ircm.qc.ca) regroupe aujourd’hui 35 unités de recherche spécialisées dans des domaines aussi variés que l’immunité et les infections virales, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, le cancer, la neurobiologie et le développement, la biologie intégrative des systèmes et la chimie médicinale, et la recherche clinique. Il compte aussi quatre cliniques spécialisées, huit plateaux technologiques et trois plateformes de recherche dotées d’équipement à la fine pointe de la technologie. Plus de 425 personnes y travaillent. L’IRCM est une institution autonome affiliée à l’Université de Montréal et sa clinique est associée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). L’Institut entretient également une association de longue date avec l’Université McGill. L’IRCM est financé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie du Québec.

- 30 -

Téléchargez le communiqué en format PDF

Pour plus d’informations ou pour une entrevue avec le Dr Côté, veuillez communiquer avec :

Julie Langelier, Chargée de communication (IRCM)
julie.langelier@ircm.qc.ca | (514) 987-5555

Lucette Thériault, Directrice des communications (IRCM)
lucette.theriault@ircm.qc.ca | (514) 987-5535



Discovery of a ‘‘conductor’’ in muscle development

Tuesday, February 25, 2014

IRCM researchers in Montréal identified a missing link that could have an impact on the treatment of muscular diseases

A team led by Jean-François Côté, researcher at the IRCM, identified a ‘‘conductor’’ in the development of muscle tissue. The discovery, published online yesterday by the scientific journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), could have an important impact on the treatment of muscular diseases such as myopathies and muscular dystrophies.

“For several years, we have been studying myogenesis, a process by which muscles are formed during embryonic development,” says Jean-François Côté, PhD, Director of the Cytoskeletal Organization and Cell Migration research unit at the IRCM. “During the last step of this process, muscle cells called myoblasts align and fuse together to form muscle fibers.”

The fusion of myoblasts is a critical step in the formation of embryonic muscle fibers as it determines muscle size, among other things. This process is also important in adult life because muscle stem cells fuse with existing fibers to achieve muscle growth and help regenerate damaged muscles. However, until now, fusion remained a poorly understood step within the scientific community.

“We were able to identify the receptor BAI3, a protein at the surface of myoblasts, as one of the crucial missing links in the fusion of muscle cells,” adds Dr. Côté. “In fact, this receptor acts much like an orchestra conductor by activating a signalling pathway required for this important process.”

In 2008, Dr. Côté’s team explained the role of the DOCK1 and DOCK5 genes in the development of muscle tissue by showing that these two genes were critical regulators of the fusion process in mice. In their most recent study, the researchers confirmed receptor BAI3’s essential role by blocking its interaction with the DOCK signalling pathway. They discovered that, as a result, myoblast fusion was also blocked.

“Our scientific breakthrough will undoubtedly have a translational research application on the regeneration of tissue from stem cells, given that a better understanding of the molecular mechanisms of fusion are required for the development of such therapies,” concludes Dr. Côté. “This could therefore have an impact on the treatment of muscular diseases, including myopathies and muscular dystrophies.”

About the study
Dr. Côté’s research was funded by the Canadian Institutes of Health Research. The IRCM researchers involved in this project were Noumeira Hamoud, first author of the article, Viviane Tran, Louis-Philippe Croteau and Artur Kania, Director of the Neural Circuit Development research unit.

For more information, please refer to the article summary published online by PNAS.

About Jean-François Côté
Jean-François Côté obtained a PhD in biochemistry from McGill University. He is Associate IRCM Research Professor and Director of the Cytoskeletal Organization and Cell Migration research unit. Dr. Côté is also associate research professor in the Department of Medicine (accreditation in molecular biology and biochemistry) at the Université de Montréal, and adjunct professor in the Department of Anatomy and Cell Biology at McGill University. He is a Research Scholar from the Fonds de recherche du Québec – Santé. For more information, visit www.ircm.qc.ca/cote.

About the IRCM
Founded in 1967, the Institut de recherches cliniques de Montréal (www.ircm.qc.ca) is currently comprised of 35 research units in various fields, namely immunity and viral infections, cardiovascular and metabolic diseases, cancer, neurobiology and development, systems biology and medicinal chemistry. It also houses four specialized research clinics (cholesterol, cystic fibrosis, diabetes and obesity, hypertension), eight core facilities and three research platforms with state-of-the-art equipment. The IRCM employs 425 people and is an independent institution affiliated with the Université de Montréal. The IRCM Clinic is associated to the Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). The IRCM also maintains a long-standing association with McGill University. The IRCM is funded by the Quebec ministry of Higher Education, Research, Science and Technology.

- 30 -

Download the news release as a PDF document

For more information and to schedule an interview with Dr. Côté, please contact:

Julie Langelier, Communications Officer (IRCM)
julie.langelier@ircm.qc.ca | (514) 987-5555

Lucette Thériault, Communications Director (IRCM)
lucette.theriault@ircm.qc.ca | (514) 987-5535



Jean-François Côté
Jean-François Côté
Bookmark and Share Bookmark and Share
Tous droits réservés IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada All rights reserved: IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada