Nouvelles
Archives
Communiqués de presse
Dossier de presse
Annuaire des chercheurs
Logos et photos
Vidéos
L'IRCM > Médias > Nouvelles > Nouvelles
Accueil > Médias > Nouvelles > Nouvelles
Home > Médias > Nouvelles > Nouvelles
Nouvelles
Contrôler les réponses inflammatoires et immunitaires

Le jeudi 12 juillet 2012

Une percée importante par l'équipe du Dr Jacques Drouin contribue à une meilleure compréhension du génome humain

Une équipe de généticiens à l’IRCM, dirigée par le Dr Jacques Drouin, a récemment défini les interactions entre deux protéines essentielles au contrôle de l’inflammation. Cette percée importante sera publiée demain dans le numéro imprimé de la revue scientifique Molecular Cell.
 
Les chercheurs de l’IRCM ont étudié les glucocorticoïdes, une classe d’hormones stéroïdes qui répriment le système immunitaire et réduisent l’inflammation. Ceux-ci sont utilisés en médecine pour traiter certaines maladies telles les allergies, l’asthme et les maladies auto-immunes.
 
« En biologie moléculaire et en génétique, des protéines nommées facteurs de transcription se lient à l’ADN afin de contrôler l’expression (ou la transcription) de l’information génétique. Nos travaux ont défini l’interaction entre deux facteurs de transcription au niveau du génome entier, soit Stat3 et le récepteur de glucocorticoïde (GR) » a expliqué le Dr Drouin, directeur de l’unité de recherche en génétique moléculaire à l’IRCM.
 
Alors que Stat3 agit sur des gènes cibles pro-inflammatoires, les glucocorticoïdes sont couramment utilisés pour leurs caractéristiques anti-inflammatoires et leur récepteur, GR, interagit avec Stat 3 pour contrôler ces actions. GR se retrouve dans presque toutes les cellules du corps et régule les gènes qui contrôlent le développement, le métabolisme et les réponses inflammatoires et immunitaires.
 
Les facteurs de transcription peuvent contrôler l’information génétique, seuls ou en association avec d’autres protéines, soit en favorisant (comme activateur) ou en bloquant (comme répresseur) le recrutement d’enzymes requis pour l’expression de gènes précis. Les facteurs de transcription peuvent se lier directement à l’ADN ou peuvent s’y attacher par l’entremise d’autres protéines déjà liées à l’ADN.
 
« Dans certains cas, les protéines se comportent différemment selon la façon dont elles sont attachées à la séquence d’ADN.  Nous cherchions à comprendre pourquoi certains facteurs de transcription peuvent agir à titre d’activateurs lorsqu’ils sont liés directement à l’ADN, mais agissent comme répresseurs s’ils sont recrutés par l’intermédiaire d’une autre protéine. La base moléculaire de cette double action était jusqu’à maintenant mal comprise » a dit David Langlais, ancien étudiant au doctorat au laboratoire du Dr Drouin et premier auteur de l’article.
 
Les travaux de Jacques Drouin sont subventionnés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Catherine Couture et Aurélio Balsalobre, chercheurs dans le laboratoire du Dr Drouin, ont aussi contribué à ce projet de recherche.
 
Pour plus de détails sur cette découverte, veuillez consulter le sommaire de l’article publié en ligne par Molecular Cell (en anglais seulement) : http://www.cell.com/molecular-cell/abstract/S1097-2765(12)00343-7
 
Jacques Drouin est docteur en physiologie de l’Université Laval. Il est professeur titulaire de recherche IRCM et directeur de l’unité de recherche en génétique moléculaire. Le Dr Drouin est professeur-chercheur titulaire au Département de biochimie de l’Université de Montréal. Il est également membre adjoint au Département de médecine (Division de la médecine expérimentale), professeur associé au Département d’anatomie et de biologie cellulaire et membre associé au Département de biochimie à l’Université McGill. Par ailleurs, le Dr Drouin est membre élu à l’Académie des Sciences de la Société royale du Canada.
 
Service des communications
Suivez-nous sur Facebook


Controlling inflammatory and immune responses

Thursday, July 12, 2012

An important breakthrough by Dr. Jacques Drouin's team contributes to a better understanding of the human genome

Researchers at the IRCM, led by geneticist Dr. Jacques Drouin, recently defined the interaction between two essential proteins that control inflammation. This important breakthrough will be published in tomorrow’s print edition of the scientific journal Molecular Cell.
 
IRCM scientists study glucocorticoids, a class of steroid hormones that suppress the immune system and reduce inflammation. They are used in medicine to treat diseases such as allergies, asthma, and autoimmune diseases.
 
“In molecular biology and genetics, proteins known as transcription factors bind to DNA in order to control the expression (or transcription) of genetic information,” explains Dr. Drouin, Director of the Molecular Genetics research unit at the IRCM. “Our work defined the genome-wide interaction between two transcription factors: Stat3 and the glucocorticoid receptor (GR).”
 
While Stat3 acts on pro-inflammatory gene targets, glucocorticoids are widely used for their anti-inflammatory properties and their receptor, GR, interacts with Stat3 to control these actions. GR can be found in almost every cell in the body and regulates genes that control development, metabolism, and inflammatory and immune response.
 
Transcription factors can control the flow of information alone or along with other proteins, either by promoting (as an activator) or blocking (as a repressor) the recruitment of enzymes required for the expression of specific genes. Transcription factors can bind directly to DNA or attach themselves to another DNA-bound protein.
 
“In some cases, the proteins will behave differently depending on how they are connected to a DNA sequence,” says David Langlais, former doctoral student in Dr. Drouin’s laboratory and first author of the article. “We were interested in understanding why some transcription factors could act as activators when bound directly to DNA, but act as repressors if they are recruited by another protein. The molecular basis for this dual action remained unclear until now.”
 
Jacques Drouin’s research is funded by the Canadian Institutes for Health Research (CIHR). Catherine Couture and Aurélio Balsalobre, both researchers in Dr. Drouin’s laboratory, also contributed to this research project.
 
For more information on this discovery, please refer to the article summary published online by Molecular Cell: http://www.cell.com/molecular-cell/abstract/S1097-2765(12)00343-7
 
Jacques Drouin obtained his Doctor of Science in Physiology from the Université Laval. He is IRCM Research Professor and Director of the Molecular Genetics research unit. Dr. Drouin is a professor in the Department of Biochemistry at the Université de Montréal. He is also associate member of the Department of Medicine (Division of Experimental Medicine), adjunct professor of the Department of Anatomy and Cell Biology, and adjunct member of the Department of Biochemistry at McGill University. In addition, he is an elected member of the Academy of Sciences of the Royal Society of Canada.
 
Communications department
Follow us on Facebook


Bookmark and Share Bookmark and Share
Tous droits réservés IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada All rights reserved: IRCM 2011_110 avenue des Pins Ouest - Montréal (Québec) H2W 1R7 – Canada