Le 13 déc. 2021
De 11h30 à 12h30

ContactChristine Matte, Coordonnatrice aux affaires académiques / Academic Affairs Coordinator(514) 987-5529
Conférence
Conférences

Donna Senger

Donna Senger

L’inflammation et le recrutement des neutrophiles selon l’organe

Donna Senger, PhD 
Professeure agrégée
Département d’oncologie Gerald Bronfman
Université McGill
Institut Lady Davis pour la recherche médicale

Cette conférence est organisée par Jean-François Coté. Elle s’inscrit dans le calendrier 2021-2022 des conférences IRCM. En raison de la pandémie de COVID-19, la série de conférences sera présentée sur Zoom. 

Lien Zoom : https://zoom.us/j/95269762104
ID : 952 6976 2104
Code : 476372

À propos de la conférence :
Le recrutement orchestré des neutrophiles de la circulation sanguine aux tissus est une caractéristique distinctive de l’inflammation. Le paradigme classique du recrutement des leucocytes implique leur capture, leur roulement et leur adhésion ferme à la paroi activée des vaisseaux sanguins, un processus qui nécessite une activation appropriée des récepteurs d’adhésion des familles des intégrines et des sélectines. Ce paradigme n’est toutefois pas universel : les sélectines et les intégrines ne jouent qu’un rôle mineur au niveau des poumons et du foie, contrairement aux autres organes. À l’aide d’une méthode impartiale de criblage fonctionnel in vivo, nous avons identifié un peptide permettant d’abolir le recrutement des neutrophiles vers les poumons et le foie. Grâce à des techniques biochimiques, génétiques et d’imagerie confocale intravitale, nous avons ensuite identifié la protéine dipeptidase-1 (DPEP1) comme cible de ce peptide et avons pu établir son rôle lors de la capture des neutrophiles en tant que récepteur d’adhésion physique. En effet, dans un modèle de lésions pulmonaires aigües, l’ablation génétique de DPEP1 ou son blocage fonctionnel par le peptide a réduit de manière significative le recrutement des neutrophiles aux sites d’inflammation du réseau vasculaire des poumons, prévenant ainsi une atteinte pulmonaire et la mort. Le développement clinique du peptide inhibiteur de la DPEP1 a connu de grandes avancées et ce dernier est présentement évalué pour son efficacité chez les patients hospitalisés en raison de la COVID-19.

À propos de Donna Senger :
Dre Donna Senger est professeure associée au département d’oncologie Gerald Bronfman de l’Université McGill ainsi que chercheure sénior à l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale. Au cours de sa carrière, elle a contribué à la transposition de plusieurs découvertes scientifiques de la paillasse à la clinique. Ses projets de recherche récents visent l’identification et l’implémentation de molécules thérapeutiques ciblant le recrutement organe-spécifique des cellules et le développement de métastases dans le cancer, en évaluant le rôle des voies inflammatoires dans ces processus. Ses études ont mené au développement de brevets, à la complétion d’études cliniques de phase I sur la toxicité, à l’initiation d’études cliniques de phase II sur des patients hospitalisés en raison de la COVID-19, ainsi qu’à de nombreuses publications dans des journaux de haut calibre avec révision par les pairs, tels que Nature Communications et Cell. Les travaux de Dre Senger sont financés par les IRSC, la Fondation Kids Cancer Care et le gouvernement du Canada. 

Pour ne rater aucune conférence de l'IRCM, inscrivez-vous dès maintenant à notre infolettre!

Infolettre

Découvertes,
événements et plus

Je m’inscris

Fondation de l'IRCM

Faites partie de la
solution

Soutenir la recherche