Découvrez Awais Javed

Découvrez Awais Javed

« Si par mon travail, j’arrive à aider les gens et à les inspirer à aimer le monde naturel qui nous entoure, j’estimerai alors avoir réussi.» Awais Javed

Depuis plus d’un demi-siècle, l’IRCM a contribué au développement et à la formation de générations de chercheurs en provenance de partout au monde. Chaque année, de futurs scientifiques talentueux et dévoués comme Awais Javed font confiance à l’IRCM pour contribuer à propulser leur carrière de chercheurs de haut niveau.

D’origine pakistanaise, Awais a rejoint les rangs de l’IRCM en 2014 en tant qu’étudiant à la maîtrise, avant de faire un passage accéléré au doctorat. Après ses études de premier cycle à l’University College London, Awais cherchait l’endroit qui lui permettrait d’atteindre ses objectifs en tant que scientifique. C’est dans le laboratoire de Michel Cayouette, directeur de l’unité de recherche en neurobiologie cellulaire à l’IRCM, qu’il a trouvé le milieu qui alimenterait sa passion et son épanouissement en tant que chercheur.

« J’ai eu une entrevue avec le Dr Cayouette et j’ai rencontré les membres du laboratoire qui étaient vraiment tous très sympathiques. »

Aujourd’hui, six ans plus tard, Awais voit chez ses collègues des personnes incroyables qui ont contribué à le faire grandir tant au niveau scientifique qu’individuel. Il s'est non seulement impliqué à l’IRCM en tant que président de l’association étudiante, mais par-dessus tout, il revoit avec fierté la recherche d’excellence qu’il a su réaliser.

Dans ses travaux de recherche, Awais a cherché à mieux comprendre le système nerveux et à mettre en lumière des moyens de transformer ses connaissances en avenues thérapeutiques novatrices. Avec ses collègues du laboratoire de Michel Cayouette, Awais a étudié la rétine de l’œil afin de mieux cerner le développement du système nerveux central. Pour reprendre ses mots, il est  « tombé en amour » avec son travail et n’a pu s’empêcher de s’émerveiller devant la complexité et la sophistication de l’organisation de la rétine, qu’il surnomme la « fenêtre vers le cerveau».

À travers les années, cette passion l’a soutenu au travers des moments difficiles. Comme bien des étudiants en recherche, il a connu son lot de longues journées d’expériences non concluantes au laboratoire. Mais comme vous l’aurez deviné, Awais n’est pas du genre à se laisser facilement abattre. Ce jeune scientifique actif a su se trouver des moyens de recharger ses batteries en s’adonnant aux arts visuels et dramatiques. À la maison, c’est au travers de la peinture, mélangeant palettes, formes et textures qu’il retrouve son énergie. À l’Institut, il se joint à d’autres scientifiques talentueux pour faire du théâtre. Pour lui, être chercheur est un métier exigeant qui requiert une motivation constante que seule la créativité peut donner. Et la créativité, il en a à revendre.

En 2020, au bout d’un long processus de deux ans, allant la première soumission à la parution finale, Awais a publié les résultats de ses travaux de maîtrise et de doctorat dans le journal Development. Une étape importante couronnant des années de travail acharné et de persévérance. Dans son article, il fait la lumière sur un ensemble de gènes qui joue un rôle important dans la formation des cellules de la rétine, un travail qui pourrait à l’avenir mener à de nouvelles avenues thérapeutiques pour les cas de dégénérescence rétinienne.

C’est avec une joie débordante qu’il avoue :

« Cela en a valu la peine en fin de compte, car à chaque fois que je revois la publication finale, je suis heureux comme un enfant. »

Dans les prochains mois, Awais achèvera son second article et sa thèse de doctorat avant de s'envoler vers Genève, en Suisse, pour un stage postdoctoral. Il étudiera alors le développement du cortex. Toutefois, pour ce Canadien en devenir, son histoire avec l’IRCM est bien loin d’être terminée, car, l’Institut est désormais pour lui un endroit qu’on ne quitte pas, un second chez-soi.

« Rien de tout cela n’aurait été possible si j’avais fait mon Ph. D. ailleurs. Je m’estime tellement privilégié d’avoir pu me consacrer à ce que j’aime avec un groupe de personnes fantastiques. J’espère un jour partir mon propre laboratoire de recherche, et si par mon travail, j’arrive à aider des gens et à les inspirer à aimer le monde naturel qui nous entoure, j’estimerai alors avoir réussi ».
 

À la recherche d’un stage de premier cycle, d’un projet de maîtrise, de doctorat ou d’un stage postdoctoral?

Inscris-toi à notre journée Portes ouvertes virtuelles mardi 9 février 2021 de 12 h à 13 h pour en apprendre davantage sur la formation, les travaux des chercheurs ainsi que les opportunités pour rejoindre une équipe de recherche à l’IRCM. Profites-en pour t’informer sur le programme de maîtrise d’un an en médecine cellulaire et moléculaire (MCM), exclusivement offert à l’IRCM. En savoir plus

Retour à la liste des nouvelles

Infolettre

Découvertes,
événements et plus

Je m’inscris

Fondation de l'IRCM

Faites partie de la
solution

Soutenir la recherche