Le 27 janv. 2022
De 12h à 13h

ContactAbdou Simon Senghor - Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé
Conférence
Conférences

Gestion de l’information en santé en contexte de pandémie

Gestion de l’information en santé en contexte de pandémie

Conférence sur Zoom | Gratuit

Animation : Dr Abdou Simon Senghor, chercheur postdoctoral, IRCM

Panélistes : 

  • Valérie Borde, chef du bureau Science et santé, magazine L’actualité
  • Philippe Mercure, éditorialiste, La Presse
  • Dr André Veillette, directeur, Unité de recherche en oncologie moléculaire, IRCM

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la série de conférences de Montréal en éthique de la santé 2022 : L'information en santé : toujours le nerf de la guerre ? 

Le format de chaque conférence – en présentiel ou virtuel – sera établi au cas-par-cas, en fonction de l’évolution des mesures sanitaires en vigueur au Québec 

Inscription sur Eventbrite (présentiel)

Inscription sur Zoom (en ligne)

Suivez nos conférences Youtube

À propos des invités : 

Valérie Borde est chef de bureau Science et santé du magazine L’actualité. Diplômée de l’École nationale supérieure de chimie de Paris et journaliste scientifique depuis 1990, elle a reçu de nombreux prix de journalisme, dont la prestigieuse Bourse Michener-Deacon 2017 pour le journalisme d’enquête. Elle codirige aussi le Centre d’excellence Déclic sur le dialogue entre les scientifiques et le public (Centre Déclic) qu’elle a fondé en 2018 pour créer des occasions de rencontres entre des chercheurs et la population, et enseigne le journalisme scientifique à l’Université Laval, à Québec. 

Philippe Mercure est éditorialiste au journal La Presse, où il travaille depuis 2005. Il a auparavant été journaliste scientifique et journaliste économique au sein du même quotidien. Il a obtenu la Bourse Fernand-Seguin en journalisme scientifique en 2003. Ses reportages lui ont notamment valu à deux reprises le Prix d’excellence Caisse de dépôt et placement du Québec - Bank of America Merrill Lynch en journalisme économique et financier. Il détient un baccalauréat et une maîtrise en génie physique de Polytechnique Montréal. Il est l’auteur de « David Saint-Jacques - Oser l’espace », publié aux Éditions La Presse, et co-auteur de l’essai « Le petit livre vert du cannabis », publié chez Québec Amérique.

André Veillette est un scientifique de renommée mondiale qui s'intéresse aux mécanismes de transduction du signal dans le système immunitaire. Au cours des deux dernières décennies, il a identifié et caractérisé de nombreuses molécules et récepteurs intracellulaires qui jouent un rôle crucial dans la régulation immunitaire normale. Un certain nombre de ces molécules sont impliquées directement ou indirectement dans la pathogenèse des leucémies, des lymphomes et d'autres tumeurs malignes. Ils ont également été associés au développement d'immunodéficiences et à l'auto-immunité. Ces protéines sont des cibles potentielles en immunosuppression thérapeutique pour le traitement des maladies auto-immunes et le rejet du greffon ou pour améliorer l'immunité contre le cancer et les infections virales. Il utilise de nouvelles approches génétiques, moléculaires, biochimiques et cellulaires pour étudier ces molécules. Ses travaux ont donné lieu à de nombreuses publications dans des revues scientifiques renommées, ainsi qu’à l’attribution de plusieurs prix et de subventions prestigieuses. Il est invité à donner des conférences partout dans le monde et à organiser d’importantes conférences scientifiques internationales. Il fait aussi partie du comité de rédaction d’importantes revues scientifiques. En tant qu'immunologue expert, le Dr Veillette est membre du Groupe de travail du gouvernement du Canada sur les vaccins COVID-19, qui conseille le gouvernement sur la stratégie de vaccination pour COVID-19. 

Abdou Simon Senghor est un chercheur postdoctoral qui travaille sur un projet de développement méthodologique/conceptuel autour de l’éthique pragmatique. Ses intérêts de recherche portent sur les prises de décisions en santé, l’autoethnographie, les inégalités sociales en santé, la confiance, la collaboration interprofessionnelle, le vieillissement. Il a obtenu son doctorat en sociologie à l’université Toulouse Jean Jaurès (France). Spécialisé en sociologie de la santé, il a fait sa thèse sur la participation du patient insuffisant rénal chronique aux prises de décisions thérapeutiques. Il a, à cet effet, mobilisé l’autoethnographie pour mener une analyse réflexive de son expérience en tant que patient insuffisant rénal chronique et a également analysé la relation médecin-patient pour éclairer la manière dont les choix des patients et les décisions médicales étaient construits. Après son doctorat, Abdou Simon Senghor a travaillé dans un projet portant sur le cancer en tant qu’assistant de recherche au laboratoire de sociologie et d’anthropologie (LaSA) basé à l’université de Franche-Comté (Besançon, France). Abdou Simon Senghor a, par ailleurs, effectué un stage postdoctoral à l’université de Sherbrooke au Centre d’Action en Prévention et Réadaptation de l’Incapacité au Travail (CAPRIT) où il a travaillé dans un projet qui a porté sur les croyances et les attitudes des professionnels impliqués dans le processus de retour au travail/maintien au travail à l’endroit des travailleurs vieillissants ayant une incapacité.


Série présentée par : L’Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé
En collaboration avec : Le CHU Sainte-Justine et le Bureau de l’éthique clinique de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Infolettre

Découvertes,
événements et plus

Je m’inscris

Fondation de l'IRCM

Faites partie de la
solution

Soutenir la recherche